Le sacrement de l’onction des malades est un geste de foi où Dieu vient à ma rencontre pour…

  • se faire proche de moi
  • me réconforter
  • me procurer la paix, la sérénité et la réconciliation
  • me donner plus de courage dans la maladie
  • m’ouvrir un chemin d’espérance
  • m’aider à accueillir les limites de ma réalité humaine

« Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les presbytres (prêtres) de l’Église et qu’ils prient sur lui après l’avoir oint d’huile au nom du Seigneur. »  Lettre de Jacques 5, 14-15 a

L’action bienfaisante de Jésus pour les malades passe par des gestes et des paroles qui rejoignent la personne dans sa totalité.


Des gestes et des paroles

Le sacrement de l’onction des malades se vit dans un ensemble de paroles, de gestes, de silences et de prières.

On y retrouve…

  • la proclamation de la Parole
  • l’imposition des mains
  • l’onction d’huile faite sur le front et les mains du malade.

Ce sacrement est pour les personnes…

  • dont la santé est sérieusement atteinte par la maladie ou l’âge avancée,
  • qui vivent une épreuve spirituelle en raison de la maladie,
  • qui ont à subir une intervention chirurgicale majeure,

Le sacrement de l’onction des malades est un sacrement pour les vivants. Il ne se donne jamais à une personne décédée. D’autres prières peuvent être faites pour les défunts.

Il est préférable que la personne malade participe à la célébration pour en retirer tous les bienfaits de grâce et de réconfort.

La présence de sa famille et de ses proches est fortement encouragée.

Il est souhaitable de ne pas attendre que la personne soit inconsciente pour le demander.

L’onction des malades peut être reçue à plusieurs reprises s’il y a détérioration de l’état général ou manifestation d’une autre maladie grave.

Source : Site Internet de la paroisse Jean XXIII de Gatineau

Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site